Plan du site
العربية Български 中文 Čeština English Français Deutsch हिन्दी Bahasa Indonesia Italiano Bahasa Malay اردو Polski Português Română Русский Srpski Slovenský Español ไทย Nederlands Українська Vietnamese বাংলা Ўзбекча O'zbekcha Қазақша

Espace Client InstaForex

  • Paramètres personnels
  • Accès à tous les services de la société
  • Statistiques détaillées et rapports sur les transactions
  • Gamme complète des transactions financières
  • Système de gestion de plusieurs comptes
  • Protection maximale des données,

Espace Partenaire InstaForex

  • Informations détaillées sur les clients et commissions
  • Statistiques graphiques des comptes et clicks
  • Outils Webmaster
  • Solutions Web "prêtes à l'emploi" et large choix des bannières
  • Protection élevée des données
  • Actualités de la société, flux RSS et informateurs Forex
Ouvrir un compte de trading
Programme partenaire
cabinet icon

Encore une Lamborghini d'InstaForex!Et elle pourrait bien être la vôtre!

Créditez votre compte d'un montant minimum de 1000 dollars!

Accédez aux meilleures conditions de trading et offres généreuses! Six sport cars légendaires ont été déjà décernés! Mais ça va plus loin que ça! Une Lamborghini Huracan toute neuve vous attend déjà!

Investissez dans votre propre réussite!

Ouverture rapide de compte

Obtenir une lettre d'instruction
toolbar icon

Plateforme de trading

Pour les appareils mobiles

Pour le trading via un navigateur

Exchange Rates 11.06.2019 analysis

Le dollar n'est pas capable de supporter un coup après un rapport d'emploi faible. Lundi, sa croissance est plutôt limitée, malgré l'ambiance positive du marché liée à la conclusion d'un accord avec les Mexicains. Cela est dû aux attentes élevées quant à un changement de cap de la politique monétaire aux États-Unis. À la veille de la réunion de la Banque centrale, les traders ne s'intéressent pas tant au fait de la réduction du taux, mais à la date, c'est-à-dire au moment précis où le régulateur décidera de se ramollir. Il convient de noter qu'à l'heure actuelle, les attentes en matière de réduction des taux lors de la réunion de juillet sont passées à 80%, et en juin - à 23%.

Personne ne doute que la croissance de l'économie américaine ralentisse. Ce fait a été confirmé par des rapports sur la vente au détail, les commandes d'usines, les achats immobiliers. En outre, selon les résultats de l'étude, le FMI a indiqué que les mesures budgétaires prises en 2017-2018 - réductions d'impôts, augmentation des dépenses militaires et autres - n'auraient aucune incidence sur les années à venir. Selon les résultats de l'année en cours, le PIB réel des États-Unis augmentera de 2,6%, puis les taux de croissance tomberont sous la barre des 2%, selon les représentants du fonds.

Il sera extrêmement difficile pour la Fed de réduire le taux, car cela affectera dans une certaine mesure l'autorité du régulateur et mettra en doute son indépendance. Depuis l'année dernière, Donald Trump accuse Jerome Powell et son équipe de taux excessivement élevés, appelant à une expansion monétaire. Par conséquent, dès que la Banque centrale commencera réellement à assouplir sa politique monétaire, des rumeurs vont se répandre sur le marché selon lesquelles cela a été fait pour faire plaisir à la Maison-Blanche.

Lundi, Donald Trump a de nouveau attaqué la Fed de sa manière préférée, notant que Jerome Powell ne l'écoutait pas. La Banque centrale a donc commis une grave erreur: elle a relevé les taux d'intérêt trop rapidement.

De toute évidence, l'avenir prometteur de l'économie américaine est incertain, comme l'indique également le marché obligataire. Après la publication décevante sur l'emploi dans le pays en mai, le rendement des bons du Trésor à dix ans a battu un nouveau record négatif de 2019 et se situe tout au bas de l'automne de 2017. La courbe de rendement est dans la zone rouge. Autrefois, c'était un signe clair de récession.

Mais il y a un «mais». Environ 20% du marché mondial de la dette, qui s'élève à 55 000 milliards de dollars, est caractérisé par des taux négatifs. Leur chute en Amérique témoigne d'une inquiétude croissante pour le sort de l'économie mondiale. Si, à court terme, les statistiques macroéconomiques des États-Unis ne se détériorent pas et que l'indice S&P 500 n'est pas ajusté, pourquoi alors baisser le taux ? Les indices des marchés de la dette et des produits dérivés vont commencer à paraître agressifs, ce qui constitue un facteur «haussier» pour le billet vert.

Exchange Rates 11.06.2019 analysis

Dans le contexte d'attentes grandissantes d'une réduction du taux de la Fed en juin, le dollar semble maintenant plus faible que l'euro. Cependant, la monnaie unique a un wagon et un petit panier de ses propres problèmes. La réévaluation compliquera la tâche déjà difficile de la BCE d'atteindre un objectif d'inflation de 2%. La lente croissance économique en Chine continuera de faire pression sur les exportations allemandes et la reprise des tensions entre l'UE et l'Italie accroîtra les risques politiques. En outre, la question du Brexit n'a pas encore été retirée de l'ordre du jour.

Soit dit en passant, en mai, de nombreuses banques de pays en développement ont réduit leurs taux. La semaine dernière, elles ont été rejointes par des régulateurs australiens et indiens. La Banque centrale européenne est également prête à changer de cap. Cependant, les commentaires dovish de Jerome Powell auront un impact plus grand sur l'euro que la rhétorique similaire de Mario Draghi. Cela est dû au fait que les acteurs du marché considèrent l'impact du taux de la Fed plus significatif. De plus, les Américains ont beaucoup plus de marge de manœuvre. Le taux de la BCE est déjà à zéro et la fourchette de taux aux États-Unis va de 2,25 à 2,50.

Performed by Anna Zotova,
Analytical expert
InstaForex Group © 2007-2019
Benefit from analysts’ recommendations right now
Top up trading account
Get a bonus from InstaForex

InstaForex analytical reviews will make you fully aware of market trends! Being an InstaForex client, you are provided with a large number of free services for efficient trading.