Support service
×

Chapitre 9. Le forex et les bureaux de change

L'objectif du trading sur le Forex est de gagner de l'argent par la spéculation sur devises. Dans les chapitres précédents, nous avons parlé du marché des changes, mais nous avons évité certains sujets, tels que le capital nécessaire pour débuter et le profit auquel on peut s'attendre. Dans ce chapitre, nous allons essayer de clarifier ces problématiques.

Comme l'échange de devises dans un bureau de change est un modèle simplifié de la réalisation d'un profit sur le Forex, nous commencerons par décrire cette opération. D'un point de vue théorique, vous pouvez réaliser des bénéfices par l'achat ou la vente de devise dans un bureau de change, mais ces bénéfices seront trop petits par rapport à ce que vous pouvez gagner sur le Forex.

Ainsi, imaginez que vous avez en votre possession 1,000$ et que vous voulez gagner de l'argent en spéculant sur les devises dans le bureau de change. Supposons que le dollar américain contre le yen japonais est coté à 104,15/106,65 dans le bureau de change. Nous prédisons l'augmentation du yen japonais par rapport au dollar américain et décidons, de ce fait, d'acheter le yen pour tous nos dollars. Grâce aux chapitres précédents, nous savons que les prix d'achat et de vente sont liées à la devise de base de la paire; dans notre cas il s'agit du dollar américain. Par conséquent, nous vendons les dollars, qui seront achetés par le bureau de change. Le taux d'achat, ou offre, apparait d'abord dans la cotation. Nous obtenons donc 104,15 * 1,000 = 104,150 JPY.

Si nous vendons nos yen pour les dollars américains dans l'immédiat, selon la cotation donnée, nous aurons 104,150 / 106,65 = 976,56 USD. Cela signifie que nous perdons un montant égal à 1,000$ - 976,65$ = 23,35$. Que faut-il donc faire pour réaliser des bénéfices ? C'est évident, nous avons besoin que le cours vendeur de la cotation USD/JPY tombe plus bas que le prix d'achat initial, autrement dit, que le cours acheteur baisse de plus de 250 pips. Notez que 250 est la taille du spread de cotation, c'est-à-dire que le prix demandé devrait changer au moins de la taille du spread afin que nous puissions au moins récupérer nos 1,000$. Le problème est que nous pouvons attendre assez longtemps (des semaines, des mois) la modification du taux de change de 250 pips, en fonction de la situation actuelle sur le marché des changes. Mais imaginez que le taux ait finalement changé de 500 pips dans le sens favorable, c'est-à-dire que la cotation est USD/JPY 99,15/101,65. Quel profit allons-nous réaliser après avoir vendu nos yens japonais ? Nous obtiendrons 104,150 / 101,65 = 1024,59$ . Ainsi, notre bénéfice net de l'opération sera de 1024,59$ - 1,000$ = 24,59$. En réalité, on peut attendre trop longtemps que le taux de change change change de 500 points. Cela signifie que 24,59$ peuvent devenir notre bénéfice mensuel ou même trimestriel. Naturellement, ce n'est pas le bénéfice que nous souhaiterions obtenir. Mais vous pouvez vous détendre, car travailler sur le Forex est complètement différent !

A partir de l'exemple précédent, nous avons appris une information précieuse, à savoir, plus la taille du spread de la cotation est faible, plus elle est profitable aux traders. Dans les bureaux de change, le spread peut égaler des centaines de ticks, et la cotation, en général, n'est modifiée qu'une fois toutes les 24 heures. Sur le Forex, la taille du spread dépend de la partie ayant défini la cotation. Dans le cas d'un investisseur privé, c'est le courtier en ligne qui détermine qui travaille le volume du spread. Par conséquent, il est important de choisir le courtier qui offre les conditions de trading optimales. Selon les paires de devises, le volume du spread varie généralement entre 1 et 10 pips. Mais comme indiqué ci-dessus, lorsque le marché des changes est instable, les courtiers en ligne agissent conformément. 

Une leçon supplémentaire qu'on peut tirer du dernier exemple est la suivante : pour tirer profit des spéculations sur le taux de change au bureau de change, il faut acheter des devises afin d'effectuer une opération inverse en temps voulu, c'est-à-dire les vendre. En outre, dans notre exemple, afin d'acheter les yens japonais pour les dollars américains, nous devons avoir la somme entière en dollars. Bien sûr, c'est difficile, mais tout est plus facile sur le Forex, c'est ce que nous allons montrer plus tard. Autre chose à laquelle il faut prêter attention : pour la spéculation sur devises, nous ne pouvons utiliser que les fonds que nous avons en espèces. Evidemment, rien ne nous empêche de prendre un crédit bancaire, mais aucune banque ne vous accordera un crédit pour des spéculations sur le change. De plus, vous ne voudriez pas perdre la plus grande partie de votre crédit sur de telles spéculations et vous endetter, n'est-ce pas ? Avec le Forex, tout est plus simple. En utilisant le principe du trading sur marge, qui sera abordé dans le chapitre suivant, et en disposant de fonds relativement insignifiants (même quelques milliers de dollars américains), nous pouvons contrôler le capital, qui dépasse de cent fois nos propres fonds. Plus le capital que nous gérons est important, plus le profit peut être élevé. Si nous achetions des yens japonais non pas pour 1 000 dollars, mais pour, disons, 100 000 dollars, nous gagnerions non pas 24,59 dollars, mais la totalité des 2 459 dollars, et cela vaut la peine de poursuivre l'enseignement du Forex, n'est-ce pas ? Par conséquent, terminons la discussion sur le bureau de change et passons au marché des changes.

Afin d'opérer en ligne sur le Forex, vous devez choisir un courtier. Le courtier ouvre un compte pour vous, dans lequel vous déposez une certaine somme d'argent appelée dépôt de sécurité. Le montant du dépôt de sécurité est à la fois une question pratique et philosophique. Il dépend du degré d'agressivité avec laquelle vous allez négocier, de l'effet de levier (nous en parlerons au chapitre suivant) que vous allez utiliser, du nombre de lots (nous l'aborderons plus tard) que vous ouvrez à la fois, et de votre expérience en trading sur le Forex, etc. Pour un novice, il est recommandé d'avoir au moins 1,500$-2,000$ comme dépôt de sécurité. En général, ce dernier est conservé sur des comptes spéciaux multidevises, que le courtier ouvre pour vous à la banque. D'habitude, la plupart des courtiers sont des corporations étrangères, enregistrées à l'étranger. C'est pourquoi les comptes sont ouverts en dollars américains, mais cela ne signifie pas (contrairement à l'exemple du bureau de change) que ne pourrez négocier que les cotations incluant le dollar. Afin d'acheter des yens japonais pour des livres, un trader n'a pas besoin d'avoir des livres sur son compte. L'avantage du marché du Forex est la possibilité de gagner de l'argent sur les taux de change sans offre réelle de devises, c'est-à-dire que la date de l'évaluation de la devise perd son importance. En ayant des dollars américains sur le dépôt de garantie, nous pouvons effectuer des transactions dans n'importe quelle autre devise. Rappelons l'exemple du bureau de change, où nous attendions la croissance du taux du yen japonais par rapport au dollar américain, autrement dit, le moment où le dollar va baisser par rapport au yen dans la cotation USD/JPY. Et si nous étions au contraire en train d'attendre la hausse du cours du dollar par rapport au yen ? Il serait plus logique d'acheter des dollars américains contre des yens japonais, mais que faire si nous n'avons que 1,000 dollars et aucun yen ? Naturellement, nous ne pourrions pas faire une telle opération dans le bureau de change. Ainsi, en naviguant sur le Forex, un trader peut effectuer de telles opérations, puisqu'il n'y a pas de support réel de la devise (comme nous l'avons déjà dit) : l'argent se gagne uniquement sur les spéculations, et les bénéfices sont convertis à la devise du dépôt de garantie, à savoir le dollar américain.

Le principe du rendement est le même : pour faire une opération, il faut d'abord acheter la monnaie à un prix plus bas pour la revendre plus tard à un prix plus élevé. Il faut d'abord vendre la devise à un prix plus élevé, afin de l'acheter plus tard à un prix plus bas, ce qui revient presque au même. Cela est dû au fait qu'un type de devise est toujours acheté ou vendu pour un autre type. La première étape de l'opération sur le Forex s'appelle l'ouverture de la position. La seconde est appelée la fermeture de la position. Au moment de la fermeture de la position, le bénéfice ou la perte de l'opération est calculé(e), et est ajouté(e) ou débité(e) du compte de sécurité en conséquence. Vous pouvez ouvrir la transaction en plaçant un ordre d'achat/de vente de la devise de cotation de base. Si vous ouvrez une position d'achat, il s'agit d'une position longue. Si vous ouvrez une position de vente, il s'agit d'une position courte. Lorsque, par exemple, vous entendez la phrase « J'ai une position longue ouverte sur le dollar américain par rapport au yen japonais », cela signifie qu'en prévision de la hausse du taux du dollar américain par rapport au yen japonais, un achat d'une certaine quantité de dollars contre des yens a été effectué.

Le volume minimal d'une opération sur le Forex est appelé lot. Sa taille est décrite dans la devise cotée, mais en règle générale, elle est égale à 100,000$. En négociant sur le marché des changes, vous ouvrez et fermez des positions dont la taille est toujours égale à un nombre entier de lots. La question qui peut se poser ici est celle-ci: comment un investisseur privé peut négocier sur le Forex si la somme minimale d'une opération est aussi élevée. Le principe du trading sur marge, qui sera abordé au prochain chapitre, vous permettra de gérer des fonds jusqu'à 100,000$ en n'ayant que quelques milliers de dollars sur votre dépôt de sécurité, seul votre dépôt sera mis en jeu.

Cependant, même le principe du trading sur marge ne peut sauver ceux qui ne possèdent pas de tels montant. Toute personne ayant un capital relativement petit (environ 1,000$) est également libre de négocier sur le Forex. Pour ces investisseurs-là, les courtiers ont introduit des mini-lots égaux à 10,000$.  Et certains courtiers proposent même des micro-lots, égaux seulement à 1,000 dollars, et pour les contrôler il ne faut que quelques centaines de dollars, mais ces lots sont plutôt rarement utilisés. Dans la pratique, si vous êtes un trader novice, il est plus probable que vous négociiez des mini-lots.

Il convient de noter que plus votre dépôt de  garantie est élevé, plus vous pouvez avoir de lots ouverts simultanément sur le Forex. Selon votre stratégie, qui varie d'un trader à un autre, vous pouvez avoir besoin d'un certain nombre de positions ouvertes simultanément, ce qui doit être pris en compte lors de la réalisation des transactions. Par conséquent, vous devez toujours contrôler le montant de votre dépôt de garantie.

Quel est le bénéfice approximatif d'une opération sur le Forex ? Imaginons que nous travaillons avec des mini lots, que le dépôt de garantie s'élève à 1,000$ et que nous prévoyons l'augmentation du taux du dollar américain par rapport au yen japonais à la cotation actuelle du USD/JPY 104,75/80. Comme nous pouvons le voir, l'écart est égal à 5 points, ce qui est typique du Forex et considérablement moins que dans l'exemple avec le bureau de change. Supposons que nous ouvrions une position longue sur l'USD/JPY avec un mini lot à la cotation de 104,80 JPY pour un dollar. Notre prévision du mouvement du taux se confirme, et au moment de la fermeture de la position le taux est USD/JPY 105.10/15. Nous avons donc réussi à « attraper » le mouvement profitable du taux égal à 105.10 - 104.80 = 30 ticks. Il est à noter que les ticks correspondent à la devise cotée, c'est-à-dire le yen japonais. Afin de calculer la valeur de notre profit en dollars américains, il est nécessaire de convertir 30 ticks en équivalent dollar et de les multiplier par la taille du mini lot 10,000. Pour convertir les pips en équivalent dollar, nous divisons 0,30 par le taux de vente du dollar US pour les yens japonais, soit 0,30 / 105,15 = 0,0029. La valeur reçue correspond à 29 points en équivalent dollar, et en la multipliant par 10,000, nous pouvons recevoir la somme de notre profit - 29$. Le mouvement du taux dans notre exemple était égal à seulement 30 ticks, et sur ce mouvement avec 1,000$ nous avons réussi à obtenir un profit s'élevant à 29,$. En fait, ce mouvement peut être "attrapé" sur le Forex en quelques heures ou même quelques minutes.

Pour résumer le chapitre, comparons le profit, reçu de l'opération au bureau de change décrite au début du chapitre et l'opération sur le Forex discutée à la fin. Il est évident que les opportunités offertes par le Forex ne peuvent être comparées à celles du bureau de change. Le bénéfice qui peut théoriquement être obtenu en un mois dans le bureau de change peut être réalisé en une heure sur le Forex !


Partagez votre avis

Commentaires:

non requis

Merci pour votre temps et vos commentaires.
Votre avis est très important pour nous.

smile""